Le jeudi 29 mars 2018, le 503e régiment du Train (503e RT) a célébré le 211e anniversaire de la création des premiers bataillons du train des équipages militaires (26 mars 1807) lors d’une cérémonie présidée par le lieutenant-colonel (TA) Laurent Grebil, commandant le 503e RT. La cérémonie s’est déroulée en présence de nombreuses autorités civiles et militaires, de présidents d’associations patriotiques gardoises et leurs porte-drapeaux, d’invités civils et militaires et de familles de jeunes engagés. Deux des anciens combattants du Fier 503 ont pu se joindre à ce moment solennel, Monsieur Philippe Chanson et Monsieur André Mateu.

Après avoir présenté l’étendard à une trentaine de jeunes soldats venant de finir leur formation initiale, en présence d’anciens du régiment (*), le lieutenant-colonel (TA) Grebil a évoqué la création de l’arme du Train en rendant hommage à tous nos anciens et en soulignant l’importance de la transmission des traditions et de l’histoire de l’arme du Train et du Fier 503 auprès des jeunes engagés, en rappelant le contexte particulier de cette année qui célèbrera les 75 ans de la création du Fier 503 (16 octobre 1943).

Signe de la richesse de nos engagements et de la diversité du personnel qui constitue le régiment, le chef de corps à promu au grade d’officier de l’ordre national du mérite un officier de réserve, puis décerné deux citations portant attribution de la médaille de la Défense nationale échelon Or avec étoile de bronze à deux soldats s’étant particulièrement distingués en opération avant de remettre des médailles de la défense nationale. Enfin, un personnel civil (ancien militaire, blessé en service) a reçu une lettre de félicitation du ministre des Armées pour ses excellents résultats dans de nombreuses compétitions sportives militaires réservées aux blessés de l’armée de Terre (dont les Invictus Games, regroupant plusieurs nations) tout au long de l’année dernière.


La prise d’armes s’est achevée par un défilé en musique de l’ensemble des unités élémentaires suivi d’un vibrant défilé en chantant du peloton de jeunes recrues. Favorisé par un emploi du
temps favorable du régiment en fin de mise en condition finale avant un déploiement massif sur l’opération Sentinelle dès le week-end suivant, les rangs était particulièrement fournis cette année, totalisant plus de 650 militaires d’active comme de réserve. Cette cérémonie a encore une fois été sublimée par la présence de la fanfare du Train qui appartient au régiment.

Partie visible du monde extérieur, la cérémonie n’a été qu’un des moments de la commémoration de la fête du Train cette année. La veille, l’ensemble du régiment était déjà réuni pour participer à un challenge inter-unités le matin et à un challenge inter-catégories l’après-midi. En équipe, le personnel a ainsi pu se confronter autour d’épreuves ludiques montées par les unités le matin et par le bureau des sports l’après-midi. En clôture, le chef de Corps a réuni l’ensemble du personnel pour un repas de corps où le chef de fanfare et ses musiciens ont démontré qu’ils savaient jouer autre chose que des sonneries militaires.

 

(*) Les anciens du régiment toujours conviés lors de cérémonies au quartier El Parras (GCT et GT 503 – Algérie) :
- COL (ER) Philippe Chanson, a servi au Groupe de Compagnies de Transport 503 (GCT 503) en qualité de lieutenant adjoint à la 1re compagnie (Tlemsen. Sainte-Barbe-du-Tlélat, La. Sénia , Misserghin., Aîn El Turc, Mers-el-Kébir) de 1961 à 1963.
- Monsieur André Mateu a effectué son service de 1961 à 1963. Il était brigadier dans le GT 503 et il avait la fonction de conducteur. Il a servi au GT 503, en tant qu’appelé, au grade de brigadier, de fin 1961 à 1963.
- Monsieur Gérard Lopez, a servi dans le GT503 comme engagé volontaire en tant que brigadier et a servi en Algérie janvier 1959 à mars 1960. Au cours de son engagement, il a participé comme responsable à des missions d’organisation de transports et a également participé à des missions de patrouilles de jour comme de nuit. Monsieur LOPEZ, souffrant, n’a pas pu participer à cette cérémonie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.